• <Libellé inconnu>,

La France religieuse du jeune (saint) Louis IX

Publié le 23 février 2014 Mis à jour le 8 novembre 2014

Colloque coorganisé par Catherine Vincent (CHISCO) et Pascal Montaubin (Université de Picardie-Jules Vernes, TRAME)

Date(s)

du 14 mars 2014 au 15 mars 2014

Lieu(x)
Forum Armand Peugeot. Angle du boulevard Gambetta et de la rue Jean-Pierre Timbaud (à proximité de la gare RER) - 45 rue Jean-Pierre Timbaud
Poissy, France (78300)

En 1996, Jacques Le Goff publiait une magistrale étude qui cherchait à atteindre Louis IX derrière l’écran hagiographique qui le cachait aux historiens. Dans le cadre des commémorations nationales de l’année 2014, le huitième centenaire de la naissance de celui qui aimait se dénommer lui-même Louis de Poissy, du lieu de son baptême en 1214, offre l’occasion de reprendre la question dans une autre perspective : analyser le contexte religieux et culturel dans lequel le souverain qui fut porté sur les autels en 1297, est né, a grandi et s’est construit.

On privilégiera par conséquent la période allant de la fin du XIIe siècle (génération des grands-parents de Louis IX) au milieu du XIIIe siècle (la croisade de 1248-1254 constituant une expérience orientale marquante qui a sensiblement infléchi son règne).

Il conviendra d’insister sur la situation de la moitié Nord du royaume de France, lieu de vie de la famille Capétienne, connu pour sa fécondité en matière de vie religieuse (élaboration théologique et pastorale dans les écoles urbaines et la jeune université de Paris, vitalité des institutions diocésaines, chantiers gothiques...), sans néanmoins faire abstraction des grandes tendances qui marquent la Chrétienté contemporaine, ni négliger la partie méridionale du royaume. Même si celle-ci demeure par bien des côtés encore un autre monde et si sa situation religieuse apparaît mieux connue, notamment grâce aux colloques annuels de Fanjeaux, elle pèse de tout son poids de terre de dissidence. On ne peut oublier non plus les origines castillanes de Blanche, la mère de Louis IX.

Par des communications thématiques et/ou développant des exemples précis, chacun s’efforcera d’expliquer des facettes de la situation religieuse du royaume Capétien, de son organisation ecclésiastique, des courants spirituels qui s’y développaient et des problèmes que cela soulevait. Autant que possible, on confrontera ce contexte général à ce que l’on peut savoir de la vie du jeune roi et de sa famille. En évitant toute téléologie, on analysera les traits de l’éducation chrétienne de Louis IX, ses choix personnels et ses priorités de souverain en matière religieuse, comment il s’est distingué ou non du milieu culturel (famille, entourage curial, société) dans lequel il a évolué.

Mis à jour le 08 novembre 2014